Poiêtês Pictural

Contact

BP 84

L-3901

Mondercange

<i>Edward Hopper "En regard de ses peintres"</i>

1er janvier 2007

Edward Hopper "En regard de ses peintres"

Par Béatrice Libert et Christophe Durand-Le Menn
"Notre nouvelle collection Pictural offre à deux poètes de s’allier dans la lecture d’un même peintre. Deux poètes concourent à lire une même oeuvre picturale, à la translittérer dans une approche qui ne distingue pas lire et écrire. Les Grecs nous ont laissé ce beau mot d’ekphrasis pour désigner la traduction d’une oeuvre picturale en texte. C’est par leur description que certains tableaux nous sont parvenus ; images mentales plutôt que picturales. Image, (…)

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Petits poèmes en prose

Votre œil se fixe sur un arbre harmonieux courbé par le vent ; dans quelques secondes, ce qui ne serait dans le cerveau d’un poëte qu’une comparaison fort naturelle deviendra dans le vôtre une réalité. Vous prêtez d’abord à l’arbre vos passions, votre désir ou votre mélancolie ; ses gémissements et ses oscillations deviennent les vôtres, et bientôt vous êtes l’arbre. De même, l’oiseau qui plane au fond de l’azur représente d’abord l’immortelle envie de planer au-dessus des choses humaines ; mais déjà vous êtes l’oiseau lui-même.

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, « Le Théâtre de Séraphin », 1868.