Point de chute

La revue de création littéraire Point de chute est née à l’hiver 2019 d’un désir commun d’écriture de jeunes poètes. Au printemps, ce désir est devenu besoin et la revue est née. Elle entend offrir un abri, une cabane, à celles et ceux qui veulent partager leurs textes poétiques (au sens large).

Chaque numéro coûte 5 euros, avec 2 euros de frais de port en sus pour la version papier.

Point de chute - Numéro 2

8 avril 2021

Point de chute - Numéro 2

Bilal Moullan
Selima Atallah · « Trou »
Lénaïg Cariou · « Soit dite en passant »
Flora Botta · « Poèmes du recommencement »
Gabriel Meshkinfam · « Faire bon ménage »
Emma Vallejo · « Les ruisselantes » (traduit de l’anglais américain)
Andrew Jamison · Happy Hour (traduit de l’anglais)
Anna Zilahi · Baleine n’est pas un motif (traduit du hongrois)
Shira Abramovich · « Poèmes composés à une table de cuisine » (traduit de l’anglais américain)
Couverture de Louise (…)

Point de chute - numéro 1

8 octobre 2020

Point de chute - numéro 1

Loréna Bur
Hortense Raynal · « Le berger et son père »
Pierre Bégat
Zsófia Szatmári
Joep Polderman · « [É]motion créative »
Christopher A. Gellert · « Hirondelle, » (traduit de l’anglais américain)
Elisa Chaim · « L’oeil ouvert » (traduit de l’espagnol)
Gabija Enciuté (traduit du lituanien)
Couverture de Murphy Chang.

Point de chute - Numéro 0

9 avril 2020

Point de chute - Numéro 0

Lénaïg Cariou · Ça s’inspire de la chanson du serpent
Eloi Guibert
Alban Kacher · Casaneries
Yoleni André · L’Anthropophagie amoureuse
Djurdja Raskovic
Stéphane Lambion · Failli
Victor Malzac · Époque rivière
Camille Blanc · Jasmin avant le jasmin (traduit de l’anglais américain)
Mary Mussman (traduit de l’anglais américain)

Poème
de l’instant

Andrée Appercelle

Soleil noir ta peau

Aucun souffle
cette immobilité
de pierre épuise
un siècle
me sépare
de ta peau
que je voudrais
minérale
pour fermer
mes doigts
sur elle comme
on chauffe
un caillou

Andrée Appercelle, Soleil noir ta peau, Le Temps des Cerises, 2006.