Points

Points est une maison d’édition de poche généraliste (littérature, policier, documents, poésie, thriller, sciences humaines…).
Cette année, la maison d’édition fête ses cinquante ans et partagera de nombreux évènements avec ses lecteurs.

Aujourd’hui, Points vend près de 4 millions de livres par an. Avec approximativement 300 nouveautés chaque année (environ 250 en Points et 50 en Points thématique) et un catalogue actif de presque 6000 références, c’est un éditeur majeur du marché du poche adulte.

Fondée en 1970 au sein des Éditions du Seuil par Bruno Flamand, la collection de poche Points a d’abord commencé avec un catalogue de sciences humaines uniquement, les Points thématiques.

Parmi les grands noms publiés, on peut citer Jacques Lacan, Claude Mossé, Hannah Arendt, Georges Duby, Saint Augustin, Roland Barthes, Pierre Bourdieu, Michel de Certeau, Confucius, François Dolto, Umberto Eco, Albert Einstein, Frantz Fanon, Sigmund Freud, Jacques Le Goff, Jean-Pierre Luminet, Michel Pastoureau, Robert O. Paxton, Paul Ricoeur, Pierre Rosanvallon, Oliver Sacks, Paul Veyne, Thomas Piketty.

Points Romans est créée en 1980.
Parmi les auteurs emblématiques, on peut citer Gabriel García Márquez, Jorge Luis Borges, Elfriede Jelinek, André Schwartz-Bart, Tahar Ben Jelloun, Italo Calvino, Robert Musil, Thomas Mann, John Irving, Leopold Sedar Senghor, Elie Wiesel, Jonathan Franzen, Joyce Carol Oates, Jean-Paul Dubois, Luis Sepulveda, John le Carré, J.M. Coetzee, Aharon Appelfeld, Jonathan Safran Foer, Jeffrey Eugenides, Thomas Pynchon, Cormac McCarthy, Alain Mabanckou, Ivan Jablonka, Anny Duperey, Chantal Thomas, Lydie Salvayre, Arturo Pérez-Reverte, Pierre Desproges, Irène Frain, Geneviève Brisac, Léonor de Recondo, Véronique Ovaldé, Raymond Depardon, ou Philippe Delerm.

Points Policier a vu le jour en 1982 et abrite aujourd’hui des plumes du monde entier, dont celles incontournables d’Henning Mankell, Donna Leon, Arnaldur Indridason, Manuel Vázquez Montalbán, Thierry Jonquet, Michael Connelly, Petros Markaris, Craig Johnson, Valerio Varesi, Ragnar Jonasson, Olivier Truc, Thomas H. Cook, Philip Kerr, Pete Dexter, Dominique Sylvain, Valentin Musso, Alexis Ragougneau, Hannelore Cayre, Eva Dolan, QIU Xiaolong. En 2006 naît Points Thriller, avec des succès comme Les Visages de Jesse Kellerman.

Son catalogue s’est progressivement enrichi de plusieurs collections : Grands romans (2006), Poésie (2006), Le Goût des mots (2006, dirigée par Philippe Delerm), Signatures (2008), Points Aventure (2013, dirigée par Patrice Franceschi), Points Vivre (2014, dirigée par Anne Ducrocq).

Le catalogue Points compte, toutes collections confondues, 27 auteurs ayant reçu le prix Nobel de littérature.

« La sortie en poche est une consécration. » Anny Duperey
« A la fin de toutes les bonnes lignes, on trouve toujours un point. » Jean-Paul Dubois

Contact

Ces îles de plein sel

25 février 2021

Ces îles de plein sel

Sont réunis ici, pour la première fois, un ensemble de textes poétiques de Louis-Philippe Dalembert, publiés entre 1989 et 2010. L’Histoire, la Révolution haïtienne, le vagabondage, l’enfance, la mort en dessinent la toile de fond. Lire Louis-Philippe Dalembert,c’est tendre l’oreille au bruit du monde et être en phase avec la Parole. Le poète nous en traduit l’essence dans un style tour à tour lyrique, alerte et concis.
Né à Port-au-Prince, Louis-Philippe Dalembert publie depuis 1993, en France et en (…)

Ferrements et autres poèmes

18 février 2021

Ferrements et autres poèmes

Ce volume se compose du recueil Ferrements (1960) et d’un ensemble parcourant un demi-siècle de poésie. On y retrouve toute la force de la « parole essentielle » de Césaire : une poésie où le lyrisme vient conjurer l’informe, où l’imaginaire des Antilles, la sensualité des images, la flambée des mots rebelles éclairent les rêves et les angoisses d’un nouveau monde à forger.
Né en 1913 et mort en 2008 en Martinique, Aimé Césaire fut poète, dramaturge et homme politique. Anticolonialiste résolu, il a (…)

Cadastre, suivi de Moi, laminaire…

18 février 2021

Cadastre, suivi de Moi, laminaire…

Ce volume est constitué de la version définitive de Soleil cou coupé et de Corps perdu, réunis sous le titre général de Cadastre, auquel s’ajoute le dernier recueil d’Aimé Césaire, Moi, laminaire…
Né en 1913 et mort en 2008 en Martinique, Aimé Césaire fut poète, dramaturge et homme politique. Anticolonialiste résolu, il a élaboré, avec Léopold Sédar Senghor, la notion de « négritude ». Nombre de ses ouvrages, dont Ferrements et autres poèmes et Une saison au Congo, sont disponibles chez Points.
« La parole (…)

The Flame

12 novembre 2020

The Flame

Traduit de l’anglais (Canada) par Nicolas Richard
Avant sa mort, Leonard Cohen a passé de longs mois à reparcourir ses carnets, nombreux et étalés sur des décennies, pour opérer une sélection de poèmes, chansons, pages de journal intime et dessins, la plupart encore inédits. Un dernier geste créatif en forme de testament littéraire, empreint d’une mélancolie toujours teintée d’humour, où il est question d’amour et de sexualité, de peur de l’abandon, de flamme jamais éteinte, du temps qui passe et laisse (…)

Les Élégies de Duino

8 octobre 2020

Les Élégies de Duino

Traduit de l’allemand par Lorand Gaspar et Armel Guerne
Édition bilingue
L’écriture des Élégies de Duino, débutée entre Venise et Trieste en 1912, fut achevée dix ans plus tard en Suisse, en même temps que la rédaction des Sonnets à Orphée. Dans ces poèmes, la mort n’est plus seulement le « fruit qui mûrit à l’intérieur de la vie », mais « la face cachée de l’existence – l’autre côté de la nature… ».
Chant nostalgique, célébration de l’enfance, méditation sur l’amour et la mort, ces deux recueils constituent le (…)

Pour un tombeau d'Anatole

24 septembre 2020

Pour un tombeau d’Anatole

Comme tant de grands poèmes mallarméens, le présent recueil décrit un combat, la « lutte d’un génie et de la mort ». Ces « éclats » poétiques, que Stéphane Mallarmé rassembla après la mort de son fils Anatole, âgé de huit ans, apparaissent aujourd’hui d’une modernité saisissante. Aucune œuvre du poète ne possède la qualité brûlante, immédiate, la puissance crue d’émotion que l’on trouve dans ces pages.
L’importante introduction de Jean-Pierre Richard souligne la profondeur, la rigueur de Mallarmé, et met en lumière (…)

En marge

4 juin 2020

En marge

Préface de René de Ceccatty
Le titre donné par Silvia Baron Supervielle à ce volume, qui réunit un choix de ses poèmes et dévoile de nombreux inédits, ne pourrait pas être plus heureux. Le mot Marge renvoie non seulement aux espaces blancs de ses pages, mais encore au concept de rive, que son roman La Rive orientale a consacré, et qui s’applique comme une ample métaphore à ses diverses expériences créatives : de la traversée de la traduction, du changement de langue et de pays jusqu’au miroir des rives (…)

Oeuvre poétique

12 mars 2020

Oeuvre poétique

Souvent symboliste, toujours musicale, la poésie de Léopold Sédar Senghor s’inspire des chants incantatoires dont les mots et les rythmes se lient à la pensée et au corps. Singulière et engagée, sa voix poétique manifeste l’espoir de créer une civilisation universelle unissant les traditions au profit d’un métissage culturel. Dans ce volume, est réunie dans son intégralité l’oeuvre poétique de Senghor : Chants d’ombre, Hosties noires, Éthiopiques, Nocturnes, Lettres d’hivernage, Élégies majeures, Poèmes (…)

Formulaires

12 mars 2020

Formulaires

Soleil derrière. Soleil devant. Des soleils. Soleils émergeant sans cesse du bleu de l’être. Ils réchauffent, ils brûlent, ils aveuglent, ils diluent le monde. Et reviennent sans cesse. Sans cesse et à seule fin de cacher une ombre, l’inlassable image allant de la noirceur à la blancheur clémente, de la ravir à la vue sitôt qu’elle commence à poindre. Elle ne peut pourtant m’apparaître que si je fixe, soutiens du regard et fixe encore pour l’immobiliser, toute cette lumière qui se refuse sans cesser d’être (…)

Un haïku chaque jour

24 octobre 2019

Un haïku chaque jour

Poème court de trois lignes, le haïku change le regard sur la vie. Il invite à contempler la nature, prendre conscience de l’impermanence, s’émerveiller, remercier… Un haïku chaque jour propose de (re)découvrir cet art apaisant saison après saison. Composé par l’auteur ou d’autres haïkistes contemporains français, chaque poème est accompagné d’une courte méditation qui inspirera le lecteur. Grâce à un index thématique, il vagabondera au gré des sujets qui l’occupent : gratitude, solitude, créativité, (…)

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.