Polder

Contact

Publication de Décharge (Jacques Morin)
et de Gros Textes (Yves Artufel)

Avec une petite différence d'Anas Alaili

1er novembre 2009

Avec une petite différence d’Anas Alaili

"Le serveur aussi
Le serveur
essuie mes traces sur la table :
miettes de pain
éclaboussures de café
et mon odeur.
La pluie
nettoie les traces de mes pas.
[…]"

Les hommes ne sont pas comme des maisons de Claire Bartoli

1er mai 2008

Les hommes ne sont pas comme des maisons de Claire Bartoli

"Les hommes ne sont pas comme des maisons
Il n’y a pas de seuil où poser le pied
De poignée de porte à tourner pour entrer
Ils ne sont pas comme des maisons
Avec des volets fermés
Pour dire qu’ils ne sont pas là ou qu’ils dorment
Ils ont toujours des fenêtres ouvertes
Même quand ils ne sont pas là
Et on ne le sait pas"

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.