Pôle artistique et culturel du collège Angèle Vannier

Contact

35460

Saint-Brice en Coglès

Récits nomades

1er septembre 2013

Récits nomades

Illustrés par les élèves du Collège Angèle Vannier.
"Parole. Un mot intraduisible. J’aime ces mots qu’on ne peut pas imaginer dans une autre langue, infréquentables s’ils perdent leur sonorité. Ils se dessèchent, ils fanent et s’étiolent. Des papillons de nuit au matin. Plus rien dans les mains, dans la bouche, la salive. Des mots du dictionnaire. La langue raisonnable, balisée, signalisée, carrée. Des mots codes, des boîtes, des (…)

Hommages 2013

1er mars 2013

Hommages 2013

Textes de Jacques Roubaud
Illustrations de Serge Bouvier
Extrait :
Pour Gwen et Claude
Gwen joue des sons et les encage
Sans gêne dans le bocage
Au bord des eaux où rôde Claude
Mais voilà qu’ils partent aux antipodes ?
Ou est-ce dans le canton de Vaud ?
A Rouen, à Ecouen, à Saint-Ouen ?
Et c’est pourquoi s’offre cette ode
Avec nostalgie, avec peine
A Gwaude, à Clen
A Gwen
A (…)

La poésie pour mémoire

1er mars 2013

La poésie pour mémoire

Samedi 10 mars 2012, Saint-Brice-en-Coglès devient village en poésie.
De toutes les communes de France, elle est la première à obtenir ce label décerné par le Printemps des Poètes.
La journée de labellisation est l’occasion de nombreuses manifestations autour de la poésie, organisées par la ville de Saint-Brice-en-Coglès et par le Pôle artistique et culturel du collège Angèle Vannier.
Colloque en présence de Charles Juliet et de Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du printemps des Poètes,
Baptême (…)

<i>Regards</i>

1er mars 2013

Regards

Texte de Charles Juliet
Illustration de Serge Bouvier
"Sans que j’en aie eu l’intention, mon regard - un regard grave, respectueux, empreint de douceur, nullement intrusif - mon regard pénètre son regard et l’éveille à elle-même."

<i>On dirait qu'il fait beau</i>

1er juin 2010

On dirait qu’il fait beau

Pour marquer cette décennie en poésie, recueil de textes inédits de poètes qui ont fréquenté les collège lors des "Printemps culturels du Coglais". Serge Bouvier, professeur d’arts plastiques et plasticien a proposé à chaque poète une batterie de productions à partir desquelles ils ont pu aiguiser leurs mots.
Les poètes :
Guy Goffette
Charles Juliet
Vénus Khoury-Ghata
Abdellatif Laâbi
Jacques Lacarrière
Nicole Laurent-Catrice
Yvon le Men
Jean-Pierre Siméon
Illustrations de Serge (…)

Poème
de l’instant

Jean-Louis Rambour

33 poèmes en forme de nouvelles (ou l’inverse)

Il arrive fréquemment que les hommes aient peur des chevaux. Certains jouent les indifférents, d’autres ne cachent pas leur inquiétude. Pégase, le cheval divin, avait des ailes d’ange à faire peur. Incitatus avait une écurie de marbre, une mangeoire en ivoire, à faire peur. Sur la tombe de son cheval, Alexandre fonda la ville de Bucéphalie et provoqua peur et questionnement. Mais là, là, dans ce champ jaune, il s’agit de retourner les terres les plus empierrées, car tout le monde ne possède pas encore son Massey Ferguson. Auquel on ne prête ni ailes ni ombres.

Jean-Louis Rambour, 33 poèmes en forme de nouvelles (ou l’inverse), Cahiers du Loup bleu, Les Lieux-Dits, 2020.