Pôle artistique et culturel du collège Angèle Vannier

Contact

35460

Saint-Brice en Coglès

Récits nomades

1er septembre 2013

Récits nomades

Illustrés par les élèves du Collège Angèle Vannier.
"Parole. Un mot intraduisible. J’aime ces mots qu’on ne peut pas imaginer dans une autre langue, infréquentables s’ils perdent leur sonorité. Ils se dessèchent, ils fanent et s’étiolent. Des papillons de nuit au matin. Plus rien dans les mains, dans la bouche, la salive. Des mots du dictionnaire. La langue raisonnable, balisée, signalisée, carrée. Des mots codes, des boîtes, des (…)

Hommages 2013

1er mars 2013

Hommages 2013

Textes de Jacques Roubaud
Illustrations de Serge Bouvier
Extrait :
Pour Gwen et Claude
Gwen joue des sons et les encage
Sans gêne dans le bocage
Au bord des eaux où rôde Claude
Mais voilà qu’ils partent aux antipodes ?
Ou est-ce dans le canton de Vaud ?
A Rouen, à Ecouen, à Saint-Ouen ?
Et c’est pourquoi s’offre cette ode
Avec nostalgie, avec peine
A Gwaude, à Clen
A Gwen
A (…)

La poésie pour mémoire

1er mars 2013

La poésie pour mémoire

Samedi 10 mars 2012, Saint-Brice-en-Coglès devient village en poésie.
De toutes les communes de France, elle est la première à obtenir ce label décerné par le Printemps des Poètes.
La journée de labellisation est l’occasion de nombreuses manifestations autour de la poésie, organisées par la ville de Saint-Brice-en-Coglès et par le Pôle artistique et culturel du collège Angèle Vannier.
Colloque en présence de Charles Juliet et de Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du printemps des Poètes,
Baptême (…)

<i>Regards</i>

1er mars 2013

Regards

Texte de Charles Juliet
Illustration de Serge Bouvier
"Sans que j’en aie eu l’intention, mon regard - un regard grave, respectueux, empreint de douceur, nullement intrusif - mon regard pénètre son regard et l’éveille à elle-même."

<i>On dirait qu'il fait beau</i>

1er juin 2010

On dirait qu’il fait beau

Pour marquer cette décennie en poésie, recueil de textes inédits de poètes qui ont fréquenté les collège lors des "Printemps culturels du Coglais". Serge Bouvier, professeur d’arts plastiques et plasticien a proposé à chaque poète une batterie de productions à partir desquelles ils ont pu aiguiser leurs mots.
Les poètes :
Guy Goffette
Charles Juliet
Vénus Khoury-Ghata
Abdellatif Laâbi
Jacques Lacarrière
Nicole Laurent-Catrice
Yvon le Men
Jean-Pierre Siméon
Illustrations de Serge (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.