Portulan bleu, "voix du poème" numéro 14

Portulan bleu, "voix du poème" numéro 14

Tourments célestes

Un rai de lumière
Perce l’écume du ciel.
La mer d’abord laiteuse
S’habille d’irisé,
Les verts chamarrés
Répondent au soleil.
Les nuages se mordent,
Un arc multicolore
Ose s’aventurer
Dans ce champ de bataille
Aux lames de fond ouatées.
Un éclair tout à coup
Sillonne l’horizon.
Le spectacle est là_haut,
La mer en pâmoison
Devant cette colère,
Répond par des frissons.

Régine Beauvais

Paru le 1er janvier 2014

Éditeur : Voix Tissées

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.