Pour la chair de l’île de Paul Sanda

Pour la chair de l'île de Paul Sanda

Voyage dans une île et pas n’importe laquelle. Choisir sa chair, la chair d’Oléron.
Mode d’emploi :
- rendre son corps disponible à toutes les perceptions les plus intimes
- user des mots à fin de leur faire rendre gorge ou bien de leur faire rendre chair.
Temps de préparation : 2 nuits après une longue imprégnation de textes et de mythes au coeur de l’irrépressible vie.

M.J.A

Paru le 1er mai 2006

Éditeur : Océanes

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

L’Impossible

La poésie révèle un pouvoir de l’inconnu. Mais l’inconnu n’est qu’un vide insignifiant, s’il n’est pas l’objet d’un désir. La poésie est moyen terme, elle dérobe le connu dans l’inconnu : elle est l’inconnu paré des couleurs aveuglantes et de l’apparence d’un soleil.

Ébloui de mille figures où se composent l’ennui, l’impatience et l’amour. Maintenant mon désir n’a qu’un objet : l’au-delà de ces mille figures de la nuit.

Georges Bataille, L’Impossible, Éditions de Minuit, 1962.