Pour plus de lumière

Auteur : Charles Juliet

Pour plus de lumière

Anthologie personnelle, 1990-2012, Préface de Jean-Pierre Siméon

On ne présente pas Charles Juliet dont les neuf tomes de son Journal traduits dans le monde entier font un des écrivains majeurs de notre temps. Or si cet opus exceptionnel, de même que des récits comme L’année de l’éveil ou Lambeaux ont fait sa notoriété et sa popularité, il n’en reste pas moins que la poésie est l’alpha et l’oméga de son œuvre littéraire. C’est là en effet que l’on trouve de la façon la plus condensée, la plus incisive et la plus frappante l’expression de la quête lente et difficile qui est l’objet de tous ses livres, ce chemin de l’obscur vers la clarté fait de dépouillements et de dépassements successifs, de doutes surmontés et d’une volonté hors du commun de construire en soi une humanité délivrée. Chacun de ses très nombreux poèmes écrits au fil des jours, en marchant le plus souvent, est justement comme un pas gagné dans ce chemin de vie. Par ailleurs, comme pour tout le reste de son œuvre, l’écriture poétique que s’invente Charles Juliet ne doit rien à personne, on peut même dire qu’elle est à rebours de toutes les formes poétiques de son temps, misant sur une nudité et une simplicité radicales, récusant toute intellectualité et tout effet formel. Impossible donc d’ignorer dans notre inventaire des grandes voix poétiques contemporaines ce parcours hors du commun. Charles Juliet a souhaité que soit repris pour la préface, comme ce fut le cas à l’occasion de la parution de Moisson chez POL, le texte La conquête dans l’obscur que Jean-Pierre Siméon a écrit sur son travail poétique. La présente anthologie a été entièrement constituée par le poète lui-même.

Paru le 15 octobre 2020

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Anthologie

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Henri Michaux

« Posture privilégiée »

Magie naturelle d’une simple pose,
Mis au calme
l’esprit en quiétude laisse ailleurs les parleurs
les menteurs inscrits,
laisse s’étaler les naïfs transporteurs
des quotidiennes maximes sommaires de l’époque.
Ne sont plus entendues, les disputes

Hors de l’action
bras retirés de la circulation
aussi bien de l’attaque que de l’aide
retirés de la préparation à agir…

Henri Michaux, « Posture privilégiée », Revue Nulle Part, 1984.