Prendre Feu de Zéno Bianu et d’André Velter

Auteurs : André Velter, Zéno Bianu

Prendre Feu de Zéno Bianu et d'André Velter

Parcours de poésie manifeste, radicalement autre, voué aux énergies souveraines du vivant, de la lumière, de l’amour, ce livre affronte et disqualifie la part désenchantée du monde, ses névroses programmées, ses gémissements obligatoires, ses échos mortifères. La double signature ici n’annonce pas un dialogue, mais un monologue à deux suivi de poèmes en partage, le tout composant une œuvre commune, quoique des plus singulières. Il s’agit de s’aventurer, et toute parole se change alors en signe de feu.

Poètes, essayistes, traducteurs, auteurs de nombreuses anthologies, Zéno Bianu (né à Paris en 1950) et André Velter (né dans les Ardennes en 1945) se sont toujours ingéniés à mettre au jour ce qui les fascine et les émerveille. Avec Prendre feu, c’est ensemble qu’ils entendent rejoindre les fraternités essentielles et convoquer les utopies actives.

Collection Blanche, Éditions Gallimard. Parution : 07-03-2013

Paru le 1er mars 2013

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.