Prendre les chemins de grands fûts

Auteur : Gisèle Sans

Prendre les chemins de grands fûts

« Prendre les chemins de grands fûts » nous ramène, avec une touche de nostalgie, aux sources essentielles : l’enfance, la maison familiale dans la vallée avec ses disparus, le défilement des saisons, l’art d’exigence avec la marche en montagne, la musique aussi, sans oublier la poésie, tout ce qui peut nous aider à exister véritablement dans un monde artificiel et égoïste : « Nous vivons sans le satin du regard ».

Il est des lieux aimés
qui nous ressemblent

se donnent à la mémoire

que l’on retrouve longtemps après
dans les armoires
à l’odeur sucrée de cire
du passé

Gisèle Sans
extrait de La maison dans la vallée
in Prendre les chemins de grands fûts

Paru le 1er février 2015

Éditeur : Les presses littéraires

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Momin Latif

AVIS À L’AMOUREUX

Ne sors pas dans la rue
L’âme trop visible
Sur tes yeux
On devinera ton cœur
Qui bat
Ton foie gorgé de sang
Tes entrailles qui frémissent
Tu feras rire les enfants
Tu rencontreras peut-être
Le fauve
Que tu aimes tant
Ne lui fais pas peur
Ne sors pas dans la rue

Momin Latif, Peut-être moi, Dumerchez, 2007.