Presque rien de Guy Rumèbe

Presque rien de Guy Rumèbe

Les pauvres mots- quand ces deux font plus qu’entendre mias écoutent - sont des cailloux jetés dans de hautes herbes ou un étang d’automne on ne les y retrouvera plus (…)

Paru le 1er novembre 2003

Éditeur : Epi de Seigle

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Coplas

La vérité vraiment vraie
jamais ne se cache en l’obscurité,
elle se cache en la pleine clarté.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.