Presses de l’Université Paris-Sorbonne

Contact

PUPS- Maison de la Recherche
Université Paris-Sorbonne
28, rue Serpente
75006

75006

Paris

La poésie hors du livre (1945-1965) par Céline Pardo

1er avril 2015

La poésie hors du livre (1945-1965) par Céline Pardo

Prétendre que la poésie en France, après les années d’Occupation, s’est repliée sur elle-même et coupée du public, c’est oublier l’impressionnante vitalité du genre dans ses formes oralisées, hors du livre : car on l’écoute plus qu’on ne la lit. Diffusée à la radio, sur disque et même à la télévision, récitée, lue ou chantée dans les cabarets, adaptée pour la scène, la poésie circule de bouche à oreilles.
Il faut remettre cette poésie oralisée à sa juste place dans la vie culturelle des années 1945-1965 et (…)

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.