Prix Goncourt de la Poésie Robert Sabatier





Institué en 1985 grâce au legs d’Adrien Bertrand (prix Goncourt 1914), ce prix est décerné à un poète pour l’ensemble de son œuvre et non pour un recueil en particulier comme c’est le cas pour les autres prix de l’Académie. En 2012, il prend le nom de prix Goncourt de la poésie Robert Sabatier en hommage à l’Académicien récemment décédé, écrivain et poète, auteur d’une Histoire de la poésie en 9 volumes qui fait autorité.

Site du Prix Goncourt de la Poésie Robert Sabatier

Lauréats :
  • 2022 : Jean-Michel Maulpoix
  • 2021 : Jacques Roubaud
  • 2020 : Michel Deguy
  • 2019 : Yvon Le Men
  • 2018 : Anise Koltz
  • 2017 : Franck Venaille
  • 2016 : Jean-Pierre Siméon Le Printemps des poètes
  • 2015 : William Cliff
  • 2013 : Charles Juliet
  • 2012 : Jean-Claude Pirotte
  • 2011 : Vénus Khoury-Ghara
  • 2010 : Guy Goffette
  • 2009 : Abdellatif Laâbi
  • 2008 : Claude Vigée
  • 2007 : Marc Alyn
  • 2006 : Alain Jouffroy
  • 2005 : Charles Dobzynski
  • 2004 : Jacques Chessex
  • 2003 : Philippe Jacottet
  • 2002 : Andrée Chedid
  • 2001 : Claude Esteban
  • 2000 : Liliane Wouters
  • 1999 : Jacques Réda
  • 1998 : Lorand Gaspar
  • 1997 : Maurice Chappaz
  • 1996 : André Velter
  • 1995 : Lionel Ray
  • 1994 : non décernée
  • 1993 : non décernée
  • 1992 : Georges-Emmanuel Clancier
  • 1991 : Jean-Claude Renard
  • 1990 : Charles Le Quintrec
  • 1989 : Alain Bosquet
  • 1988 : Eugène Guillevic
  • 1987 : Yves Bonnefoy
  • 1986 : repoussée à 1987
  • 1985 : Claude Roy

Poème
de l’instant

Leconte de Lisle

Midi

Homme, si, le cœur plein de joie ou d’amertume,
Tu passais vers midi dans les champs radieux,
Fuis ! la Nature est vide et le Soleil consume :
Rien n’est vivant ici, rien n’est triste ou joyeux.

Mais si, désabusé des larmes et du rire,
Altéré de l’oubli de ce monde agité,
Tu veux, ne sachant plus pardonner ou maudire,
Goûter une suprême et morne volupté,

Viens ! Le Soleil te parle en paroles sublimes ;
Dans sa flamme implacable absorbe-toi sans fin ;
Et retourne à pas lents vers les cités infimes,
Le cœur trempé sept fois dans le Néant divin.

Leconte de Lisle, 1818-1894, « Midi », Poésies antiques, 1852.