Prix Robert Ganzo de Poésie

Au nom du poète vénézuélien Robert Ganzo (1898-1995), dont l’admirable Orénoque est réédité chez Gallimard (1997), le Prix Robert Ganzo de poésie, décerné par la Fondation Robert Ganzo sous l’égide de la Fondation de France, est le prix de poésie le mieux doté (10 000 euros) de France. Créé en 2007, il couronne chaque année, pendant le Festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs, un poète francophone d’importance, un aventurier du verbe et de la vie, un passeur d’émotions et de défis, un arpenteur de grand large et d’inconnu.

Site du Prix Robert Ganzo de Poésie


Lauréats :
  • 2019 : Christian Bobin
  • 2018 : Patrick Laupin
  • 2017 : Zeno Bianu
  • 2016 : Anise Koltz
  • 2015 : Valérie Rouzeau
  • 2014 : Dominique Sampiero
  • 2013 : Serge Pey
  • 2012 : Marie-Claire Bancquart
  • 2011 : Jean-Pierre Verheggen
  • 2010 : Bernard Noël
  • 2009 : Franck Venaille
  • 2008 : Abdellatif Laabi
  • 2007 : René Depestre


Les membres du jury :

Alain Borer (président du jury)
Yvon Le Men
Jean-Baptiste Para
Dominique Sampiero
Jean-Pierre Siméon
Claudine Delaunay

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.