Prix Théophile Gautier de l’Académie Française


Prix annuel constitué, en 1969, par regroupement des Fondations Archon-Despérouses, Artigue, Jean-Marc Bernard, Jules Davaine, Caroline Jouffroy-Renault, Alfred de Pontécoulant, Amélie Mesureur de Wailly et Juliette de Wils.
Destiné à des auteurs de poésie lyrique.

Site du Prix Théophile Gautier


Lauréats :
  • 2018 Mme Tanella BONI, Là où il fait si clair en moi - médaille de bronze
  • 2017 M. Hervé PIEKARSKI, L’État d’enfance II - médaille de bronze
  • 2016 M. Werner LAMBERSY, La Perte du temps - médaille de bronze
  • 2015 M. Emmanuel MOSES, Sombre comme le temps - médaille de bronze
  • 2014 Mme Renée-Solange DAYRES, Pille le soleil - médaille de bronze
  • 2013 M. François MONTMANEIX, Laisser verdure - médaille de bronze
  • 2012 M. Yvon LE MEN, À louer chambre vide pour personne seule - médaille d’argent
  • 2011 M. Jacques JOUET, L’Histoire poèmes - médaille d’argent
    Mme Anise KOLTZ, Je renaîtrai - médaille de bronze
  • 2010 M. Claude ADELEN, Légendaire - médaille de bronze
    Mme Caroline SAGOT-DUVAUROUX, Le vent chaule, suivi de L’herbe écrit - médaille d’argent
  • 2009 M. Mathieu BÉNÉZET, Ne te confie qu’à moi - médaille d’argent
  • 2008 M. Seyhmus DAGTEKIN, Juste un pont sans feu - médaille d’argent
    M. Philippe DESTRUEL, Édition critique de La Bohême galante de Gérard de Nerval - médaille de bronze
  • 2007 Gilles BAUDRY, Nulle autre lampe que la voix - médaille de bronze
    M. Emmanuel MERLE, Amère indienne - médaille d’argent
  • 2006 M. Henri DROGUET, Avis de passage - 400 €
  • 2004 M. Richard ROGNET, Dérive du voyageur - médaille d’argent
  • 2003 M. Paul de ROUX, Allers et retours - médaille d’argent
  • 2002 M. Michel BÉNARD, Fragilité des signes - médaille d’argent
  • 2000 M. André MOULY, Poèmes - médaille d’argent
  • 1999 M. Bruno RÉMOND, Réel absolu - médaille de bronze
    M. François XAVIER, De l’Orient à l’amour - médaille d’argent
  • 1999 M. Daniel MALASSIS, Frôlés par l’aile - médaille de bronze
    M. Pierre OSENAT, L’Adieu à l’île - médaille d’argent
    M. Yves PEYRÉ, Chronique de la neige - médaille d’argent
  • 1997 M. Dominique DELMAIRE, Équinoxes - médaille de bronze
    M. Robert HOUDELOT, Silence de la mémoire - médaille d’argent
  • 1996 M. Jacques ROUBAUD, Poésie, et cetera : Ménage - médaille d’argent
  • 1995 Mme Nadine NAJMAN, Le Calice jusqu’à la lie - médaille d’argent
  • 1994 M. Guy ALLIX, Lèvres de peu - 5 000 F
    Mme Marie BONNES, Mirages et couleurs - médaille d’argent
    Mme Marie-Laure DAVID, Qui faut-il fuir aujourd’hui ? - médaille de bronze
  • 1993 Mme Marguerite CLERBOUT, Contes du feuillage et de l’eau - médaille d’argent
    M. Kama Sywor KAMANDA, L’Exil des songes et Les Myriades des temps vécus - médaille d’argent
    M. Richard ROGNET, Recours à l’abandon - médaille d’argent
  • 1992 Mme Eliette BOULEN, … Et je signe - médaille de bronze
    Mme Geneviève IMMÉ, Amatoria Periegesis, Voyage d’amour - médaille d’argent
  • 1991 M. Mario BÉNARD, Alexandrines - médaille de bronze
    R.P. Georges LAURIS, Iconostase - médaille d’argent
  • 1990 M. Jean AUBERT, Car il me reste tout l’automne - médaille d’argent
    M. Marcel GIRAUDET, Je rêvais, ne vous en déplaise… - médaille de bronze

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.