Prix de la Fondation Antoine et Marie-Hélène Labbé


Le Prix du premier recueil de poèmes récompense un premier recueil écrit en français (et non pas traduit), publié par un éditeur ou à compte d’auteur pendant les deux dernières années précédant la date d’attribution du Prix.

Site internet

Lauréats :

  • 2017 : Emmanuel Echivard, La Trace d’une visite, Éditions Cheyne, 2016
  • 2016 : Perrine Le Querrec, La Patagonie, Éditions Les Carnets du Dessert de Lune, 2014
  • 2015 : Christophe Langlois, L’Amour des longs détours, Éditions Gallimard, 2014
  • 2013 : La Canadienne Geneviève Boudreau, Acquiescer au désordre, Éditions l’Hexagone, 2012
  • 2012 : Blandine Merle, Par obole, Éditions Cheyne, 2011
  • 2011 : Alain Lévêque, Manquant tomber, Éditions L’escampette, 2011
  • 2010 : La Gaspésienne Joanne Morency, Miettes de moi, Éditions Triptyque, 2011
  • 2009 : Jean-Marc Sourdillon, Les Tourterelles, Éditions La Dame d’Onze Heures, 2008
  • 2008 : La Suissesse Mary-Laure Zoss, Le noir du ciel, Éditions Empreintes, 2007

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.