Prix de la jeunesse

Une odeur de pique-nique de Luc Serrano


À la tombée de la nuit, un homme d’une quarantaine d’années entre dans une vieille boutique. Il croise le regard d’une femme souriante portant un sac en papier. L’échoppe est remplie de tiroirs d’apothicaire et autres vitrines anciennes peuplées d’un tas d’objets disparates. Le propriétaire, un homme aux cheveux blancs portant lunettes et blouse, va t-il pouvoir accéder à la demande étrange de ce client ? Apparemment, il connaît son affaire.

Fiction.
Durée : 8’06 min.

Le prix, attribué par des étudiants et présidé par Gabriel Belanger-Oyarzun, lauréat 2013 du Prix Laurent Terzieff du court métrage de poésie, est doté de 1500 €.

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.