Prix du public

Insolation de Morgane Le Péchon


Irvine, neuf ans, s’ennuie. Le soleil tape, le rend fiévreux et il lui vient des envies de mourir pour que ses parents s’intéressent un peu plus à lui. Il imagine sa fin de façon mélodramatique, comme celle d’un saint martyr succombant dans des poses sulpiciennes aussi caricaturales que naïves.
Film de fin d’étude réalisé à l’école de la Poudrière et acheté par Canal+. En compétition au festival de Clermont-Ferrand 2013 et au festival d’Annecy 2014. Mention spéciale de Vanja Andrijevic au festival Animateka 2013.

Animation.
Durée : 4’19 min.

Le film ayant reçu le plus de votes se verra décerner le prix : transport de France Métropolitaine vers le Festival d’Amiens, trois jours d’hébergement et une accréditation à ce festival.

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.