Purgatoire, La Divine Comédie

Dante Alighieri

Me vint un tel désir sur le désir
d’être là-haut qu’à chacun de mes pas
je me sentais pousser des ailes et bondir.

Dante Alighieri, Purgatoire, La Divine Comédie, Traduit de l’italien par Danièle Robert, Actes Sud, 2018.

Poème
de l’instant

Coplas

Que fais-tu, hibou, sur ton olivier,
avec ces grands yeux tout écarquillés ?

Je m’occupe à observer, dit l’oiseau,
du temps la longue traversée.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.