Que dire à ce passant de Marie Chevallier

Que dire à ce passant de Marie Chevallier

Collection Clepsydre

Je verse quelques pauvres larmes
refroidies.

Incubation du silence.

Lorca vampirisé
dort au fond d’un barranco,
chien andalou.

À cinq heures du soir.
À cinq heures du soir.

Il y eut des jours
serrés comme des poings.
En vrac de solitude.

Aggravée.

Née en 1926, Marie Chevallier a consacré sa vie à la poésie et à la littérature hispanique. Elle a créé la revue Cahiers de poésie et de poétique ibérique et ibéro-américaine. Elle a publié de nombreux recueils de poèmes dont Le Reste du temps, en 1976, La Part du feu, en 1981, Pour une même gerbe, en 1990, et Au plein air de la vie brève, en 2001.
Elle a reçu le Prix Marie Noël et le Prix Marceline Desbordes-Valmore.

Paru le 7 octobre 2003

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

James Noël

Brexit

Aux yeux des étoiles, les murs et les gratte-
ciels sont des géants aux pieds d’argile Les
étoiles, ça roule des reins et cille des yeux
dans leur migration hautement lucide Pour
elles, le monde est plat et sans hauteur dans
son asphalte, donc ils ne constituent pas une
preuve solide, indéboulonnable dans l’univers

James Noël, Brexit, suivi de La Migration des murs, Éditions Au diable vauvert / 2020.