Qui va avec ailes

Auteur : Luce Guilbaud

Qui va avec ailes

Ça vibre et vibrionne, ca pique trompe et suce, ça cocoone, larve, se transforme et ça s’envole, les insectes.
Ça passe, perche, nid et plume, jour et nuit, ça siffle, chante et crie, ça gazouille, ça glousse et ça s’envole les oiseaux.
Volants, pas voleurs, dans l’eau, l’air ou l’imaginaire, de conte et d’histoire, toujours avec ailes ne volent pas forcément.
Et les autres qui ont aussi des ailes.
Réel ou imaginaire, animal ou objet, il faut deviner « qui va avec ailes ».

Paru le 10 octobre 2019

Éditeur : Les Carnets du Dessert de Lune

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.