Rachida Brakni

À peine sortie du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Rachida Brakni devient pensionnaire de la Comédie-Française. Quelques apparitions au cinéma avant de crever l’écran dans Chaos de Colline Serreau, rôle qui lui vaudra le César du Meilleur Espoir Féminin. Et de recevoir, dans la foulée, le Molière de la Révélation Féminine dans Ruy Blas donné à la Comédie-Française.
Libre, elle voue autant son énergie au cinéma qu’au théâtre et à la télévision. S’autorisant des films aussi divers que L’enfant endormi, de Yasmine Kassari, sélectionné au Festival de Venise, et nouveau prix d’interprétation, ou Neuilly sa mère, immense succès de Gabriel Julien-Laferrière. Sur la scène, aussi vraie dans L’Amour, la Mort, les Fringues, dirigée par Danièle Thompson, que dans Sonate d’automne d’Ingmar Bergman aux côtés de Françoise Fabian.
Entre deux mises en scène, Face au paradis puis Victor, elle sort son premier album de chansons, sur des textes signés Éric Cantona. Rachida Brakni n’en finira jamais d’oser, réalisant son premier long-métrage intitulé De sas en sas, co-écrit avec Raphaël Clairefond. En duo avec Gaëtan Roussel, elle devient Lady Sir et leur disque Accidentally yours, opus entre Paris et Lisbonne, est nommé à la Victoire de l’album rock de l’année. Ce qui ne l’empêche nullement de prêter sa voix et sa fougue aux poèmes d’Adonis, François Cheng ou encore Laurent Gaudé.
Telle est Rachida Brakni, toujours là où on ne l’attend pas, simple et sublime, sur la scène du Théâtre du Rond-Point pour J’ai pris mon père sur les épaules de Fabrice Melquiot, autant qu’en marraine inspirée des Vingt ans du Printemps des Poètes dédiés à La Beauté.

Découvrez Rachida Brakni qui lit les poètes à l’occasion des 20 ans du Printemps des Poètes et de notre partenaire avec la RATP.



Théâtre
  • Je crois en un seul Dieu, texte Stefano Massini, mise en scène Arnaud Meunier, Théâtre du Rond-Point, 2018
  • Sonate d’automne, texte Ingmar Bergman, mise en scène Marie-Louise Bischofberger, Théâtre de l’Œuvre, 2013.
  • L’amour, la mort, les fringues, Danièle Thompson, Théâtre Marigny et tournée, 2011.
  • Ténèbres, texte Henning Mankell, mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman, Théâtre Ouvert - Centre Dramatique National Paris, 2007.
  • Le viol de Lucrèce, texte William Shakespeare, mise en scène Marie-Louise Bischofberger, MC93 Bobigny, 2007.
  • Les monologues du vagin, texte Eve Ensler, mise en scène Isabelle Ratier, Petit Théâtre De Paris, 2005.
  • Britannicus, texte Jean Racine, mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman, Comédie Française - Vieux Colombier, 2004.
  • Papa doit manger, texte Marie Ndiaye, mise en scène André Engel, Comédie Française, 2003.
  • Ruy Blas, texte Victor Hugo, mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman, Comédie Française, 2002-2003. (Molière de la Révélation Théâtrale Féminine 2002)
  • Antigone, texte Sophocle, mise en scène Marcel Bozonnet, tournée au Maroc et en France, 1999-2000.
  • Grand Guignol, Patrick Simon, 1999. (Prix De Tragédie - Silvia Monfort)
  • Visages, Judith Caen et Rachida Brakni, 1999.
  • L’Algérie au féminin, Gabriel Garran, 1997.
  • Le Cid, texte Corneille, mise en scène Jean-Pierre Albe, 1997.
  • Richard III, texte William Shakespeare, mise en scène, Jean-Pierre Albe, 1997.
Mise en scène
  • Victor, texte Henri Bernstein, Théâtre Hébertot, 2015.
  • Face au Paradis, texte Nathalie Saugeon, Théâtre Marigny, 2010.
Cinéma
  • Maintenant ils peuvent venir, d’après le roman d’Arezki Mellal, Salem Brahimi, 2014.
  • Chebalouisa, Françoise Charpiat, 2012.
  • Les mouvements du bassin, Hervé Pierre Gustave – HPG, 2010.
  • Une affaire d’État, Éric Valette, 2010.
  • La ligne droite, Régis Wargnier, 2010.
  • Les Petits Princes, Djamel Bensalah, 2008.
  • Les Bureaux de Dieu, Claire Simon, 2007.
  • Secret défense, Philippe Haim, 2007.
  • Skate Or Die, Miguel Courtois, 2007.
  • Lisa et le pilote d’avion, Philippe Barassat, 2006.
  • Barakat !, Djamila Sahraoui, 2005.
  • On devrait pas exister, Hervé Pierre Gustave – HPG, 2005.
  • Une belle histoire, Philippe Dajoux, 2005.
  • La part animale, Sébastien Jaudeau, 2004.
  • One Day In Europe, Hannes Stohr, 2004.
  • L’enfant endormi, Yasmine Kassari, 2003.
  • Ne quittez pas, Arthur Joffe, 2003.
  • L’Outremangeur, Thierry Binisti, 2002.
  • Comme un avion, Marie-France Pisier, 2001.
  • Chaos, Coline Serreau, 2000 (César Du Meilleur Espoir Féminin En 2002)
  • Loin, André Techine, 2000.
  • Une couleur café, Henri Duparc, 1999.
Courts métrages
  • La Lettre de Nabila, Marc Levy - réalisé pour Amnesty International, 2003.
  • Voiles, Raphael Didierjean, 1998.
Télévision
  • Illégitime, 2018.
  • Les hommes de l’ombre, saison 3, 2015.
  • Frères d’armes, Rachid Bouchareb 2015.
  • Silences d’État, Frédéric Berthe, 2011.
  • L’âme du mal, Jérôme Foulon, 2008.
  • Notable donc coupable, Francis Girod, 2007.
  • La surprise, Alain Tasma, 2006.
Réalisatrice
  • De sas en sas, 2014.
Voix
  • Prisonniers français du FLN, Rémi Laine, France Télévisions, 2015.
  • Féministes Inchallah, histoire du féminisme arabe, Fériel Ben Mahmoud, Documentaire France 3, 2014.
  • Le tapis de Cracovie, Documentaire Arte, 2012.