Regarde

Auteur : Claudine Bohi

 Regarde
la nuit qui ne reviendra pas vous l’avez dessinée de vos doigts de
couleurs vous l’avez déposée dans nos yeux comme un trésor d’enfant
comme une caravelle qui entrouvre l’histoire mais ne la referme pas
vous voguez ainsi partout
vous voguez maintenant loin de nos gouffres vous voguez
sur cette mer étonnante et rassurante sur cette marée d’images
et d’eaux lisses qui apprivoisent qui apaisent
et qui donnent à la mort comme à l’amour
ce goût d’espace et de miel inachevé
car vous le savez oui vous voguez là où le bleu prend sa source

Paru le 1er avril 2022

Éditeur : L’herbe qui tremble

Poème
de l’instant

Ludovic Janvier

Bientôt le soleil

« Je ne cherche pas l’essor, l’oubli, la grâce, je sais qu’ils me sont impossibles. Et d’ailleurs je ne le voudrais pas. L’ange me fait peur. Non, je cherche la présence et le poids, ou plus exactement la présence me cherche, le poids me trouve, le poids sur moi de la lumière comme un mur, la présence à plein regard de la mer qui fait masse ou du feuillage hanté par le ciel. De sorte que les jours de timidité, ou de trop fort vouloir, je reste pris dans la glu du moment, prisonnier du trop plein jusqu’à la nausée. Les jours de décision, j’allais dire de légèreté mais ne te vante pas, je vois sortir de moi une réponse, plus ou moins claire, plus ou moins simple, plus ou moins forte. Content ? Non, jamais content. Mais, quand même, content. »

Ludovic Janvier, Bientôt le soleil, Flohic Éditions, 1998.