Regarde, tu vois

Auteur : Claude Beausoleil

Regarde, tu vois

Cette suite poétique s’intéresse à la langue en tant que territoire de tous les possibles. La langue et ses formes. La langue et ses désirs. La langue et le réel qu’elle transforme, traquant mot à mot le commencement des choses. Du regard naît la route, celle des horizons intérieurs, celle du choc des diversités. Avec ses tensions et ses chants, vibrante et sonore, cette langue célébrant Jack Kerouac raconte les nécessités d’un présent éclaté. L’identité individuelle et collective trace ici ses urgences de VOIR et de DIRE.

Paru le 1er avril 2006

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.