Rencontre originelle

Ira Feloukatzi

Je ne te reconnaissais pas
quand tu es arrivé
blanc
de la poussière des chemins.

Des milliers d’années
des traces
annonçaient ta venue.

Je suis entrée dans ta nuit,
pour te gagner
avec l’autre dimension
habillée de lumière.

Nous sommes descendus
au fond du puits.
Là je me suis
à nouveau dénudée devant toi,
tu m’as reconnue
dans la rencontre originelle.

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.