René Rougerie, une résistance souveraine

Auteur : Christian Viguié

<i>René Rougerie, une résistance souveraine</i>

Quelques mois après la disparition de René Rougerie, il nous a semblé que la retranscription de cette conversation avec l’un de ses poètes, Christian Viguié, était précieuse. Elle donne les jalons d’une vie de combats, de "résistance en poésie".

Ce petit livre, que René Rougerie n’auras pas signé de son vivant, peut être lu comme une introduction à cette histoire qui continue aujourd’hui avec son fils, Olivier, et que certains découvriront peut-être, selon le souhait éternellement renouvelé de Saint-Pol-Roux, dans "cinquante ans"…

Pour ceux qui ont eu le bonheur de connaître René Rougerie (1926-2010), nous souhaitons que cela soit aussi l’émotion de réentendre cette voix amie qui nous manque déjà.

Pierre Bacle

Paru le 1er octobre 2010

Éditeur : Le bruit des autres

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.