Reprendre pied

de Raphaël Laiguillée

Reprendre pied

Il y a des airs de Norge et de Verheggen chez ce poète, il y a surtout une inventivité, une nécessité de dire, une conviction qui en imposent tout de suite au lecteur, comme par exemple dans les grands poèmes de Cendrars : c’est tonique et vivant, c’est-à-dire parfois amer et sarcastique, violent et désarmé, évident et contradictoire. C’est le sentiment et l’émotion qui sont la forme même du poème, et on ne songe pas à discuter. Ce poète use du parler courant sans le moindre souci de l’esthétiser, mais c’est si naturel qu’il en acquiert toute sa dimension poétique. Tout ce qui fait la vie, comme l’amour et la mort, passe dans ses vers avec une fougue contagieuse.

Paru le 4 mars 2021

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Emmanuel Laugier

Feuilles bruissantes

« Feuilles bruissantes »

Quand se dessine,
dans le ciel blême,
le tremblement des peupliers,
je suis
dans la respiration des feuilles bruissantes,
fraîcheur
et frisson de lumière.

Novella Cantarutti, 1920-2009, Ultima stella, Éditions fario, 2021.