11

Résidence

Résidence Poétique du Loir #5

1er novembre 2019

Résidence Poétique du Loir #5

Résidence d’auteur de 3 mois
date limite de dépôt de candidature : 15/04/2019
L’association Maison Internationale des Ecritures et des Littératures organise dans les communes de la vallée du Loir (Maine-et-Loire) une Résidence d’écriture en partenariat avec la Région Pays-de-la-Loire, la Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe, les communes de Rives-du-Loir-en-Anjou et de Briollay.
Elle se déroule sur deux périodes, du : 1er novembre au 15 décembre 2019 (partie 1) et du 15 février au 31 mars (…)

10 mai 2019

Lydia Padellec à Rambouillet

Dans le cadre du Programme régional de résidences d’écrivains en région Île-de-France, la poète Lydia Padellec effectuera une résidence de six mois au sein du Pôle culturel-Médiathèque La Lanterne de Rambouillet.

Mardi de la poésie : Rencontres et Lectures croisées entre Pierre Soletti et Joël Bastard

9 avril 2019

Mardi de la poésie : Rencontres et Lectures croisées entre Pierre Soletti et Joël Bastard

Un mardi par mois, la Maison de la Poésie Rhône-Alpes (MPRA) organise un temps de rencontre et de lecture avec des poètes.
En avril, deux poètes croiseront leur voix : Pierre Soletti, en résidence à la MPRA de janvier à juin, et Joël Bastard. Venez les écouter, les rencontrer et échanger avec eux !
Tarif : non-adhérents 6 € ; adhérents 4 €.

Le coeur met plus longtemps à digérer que l'estomac

23 mars 2019

Le coeur met plus longtemps à digérer que l’estomac

Tous les ans, le Printemps des poètes est l’occasion officielle de rendre partout visible la poésie et d’y faire participer tout le monde (qui veut bien). Cette année, le thème choisi est la beauté. Entendez-le comme vous voulez. Heureusement, nous n’attendions pas le printemps. Mais sautons sur l’occasion : rendez-vous le samedi 23 mars pour un moment de poésie, au Lien/Lieu. La Belle amour humaine nous a inspiré : c’est le titre d’un ouvrage de Lyonel Trouillot, qui interroge le hasard des destinées (…)

23 mars 2019

Clôture de la résidence de l’auteur et poète Bernard Bretonnière

Clôture de la résidence de l’auteur et poète Bernard Bretonnière avec une lecture de son texte « Six semaines avec Platon ». Plusieurs voix et musiques viendront rythmer l’œuvre du poète, avec la participation des lecteurs de la Brigade Poétique et du groupe AfroNesia
(réservation conseillée).

23 mars 2019

« Une saison en enfer »

Spectacle / concert
« Une saison en enfer » d’après Arthur Rimbaud avec Yann Lheureux, comédien et Baptiste Tanné, musicien
Une Saison en Enfer est le récit d’un homme qui a voulu changer la vie. À l’heure de l’épuisement de nos sociétés, de l’exil de nos idéaux, nous pouvons encore fuir la résignation, et nous frayer une voie vers un ailleurs. Là était le projet d’Arthur Rimbaud. Le poète peut arriver à l’inconnu. Mais il a échoué. Il voulait changer la vie, et le voilà rendu au sol, avec la dure réalité à (…)

Rencontre avec Lydia Padellec

14 mars 2019

Rencontre avec Lydia Padellec

Lors de la "Journée Habiter l’école", en partenariat avec l’OCCE 78, Lydia Padellec rencontrera des élèves des écoles de Rambouillet.

12 mars 2019

Résidence de Pierre Soletti

La poésie fait le mur
« La poésie c’est oser se renouveler à chaque poème. Peut-être même à chaque vers. Il faut oser se mouiller lorsqu’on écrit de la poésie (quand le reste du monde rêve seulement de passer entre les gouttes). C’est traverser les frontières. »
Pierre Soletti

6 mars 2019

Apéro - rencontre avec Romain Dugelay autour de son projet Polymorphies- Claire Vénus

Tout public
Apéro - rencontre en préalable au printemps des poètes avec Romain Dugelay autour de son projet Polymorphies- Claire Vénus. Artiste en résidence d’écriture musicale à l’École du Vent autour de sonnets sur l’amour en partenariat avec la SMAC07.

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.