Rien que l’amour

Lucien Becker

Rien que l'amour

Édition de Guy Goffette

Lucien Becker est un poète rare et sa voix unique fut saluée par Camus, Paulhan, Bousquet, Cadou, Char. Né en 1911 à Béchy (Moselle), mort à Nancy en 1984, il a composé, en marge de la vie littéraire et de ses mouvements, une œuvre brûlante autour du corps de la femme, seul rempart contre le néant.
Résistant pendant la guerre, il ne cessera de résister à la poésie et à ses entours illusoires. À cinquante ans, abandonnant tout, il se retira dans le silence avec la femme de sa vie, et la mort qu’il attendait en toute sérénité ne le surprendra pas. Pour n’avoir jamais été à la mode, Becker ne se démode pas. Il parle de l’amour charnel comme personne.
Voici sa poésie complète et sa correspondance avec les plus grands écrivains français du XXe siècle.

Texte de l’éditeur.

Paru le 14 mars 2019

Éditeur : La table ronde

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.