Rimbaud et Jim Morrison par Wallace Fowlie

Rimbaud et Jim Morrison par Wallace Fowlie

Traduction de Anne-Marie Caquot-Pietri

Collection Hors Bleu

Tous deux sont voyants et rebelles, poètes maudits, immensément populaires. L’un a vécu 28 ans, l’autre 37 ans, à près d’un siècle de distance.

Leurs vies parallèles, brèves et intenses, sont devenues légendaires, parce qu’elles n’étaient pas séparables de leurs œuvres, qui en ont fait des héros et des mythes intemporels.
L’un est un créateur de modernité, l’autre de post-modernité. Tous deux ont porté leurs visions esthétiques et poétiques jusqu’au bout de leurs incandescences et de leurs véhémences libératrices. Parce que leurs rêves, leurs rythmes et leurs poésies continuent à émouvoir et à mouvoir notre nouveau siècle, nous avons plus que jamais besoin aujourd’hui de Rimbaud et de Jim Morrison.

Ce livre est plus qu’une double biographie, mettant en lumière les correspondances surprenantes et insoupçonnées, entre deux vies, deux œuvres, qui ont exploré jusqu’à ses limites extrêmes le « long dérèglement de tous les sens ». Il est un témoignage, que nous a légué le grand historien américain de la littérature Wallace Fowlie, aujourd’hui disparu. C’est par sa traduction des œuvres complètes d’Arthur Rimbaud que Jim Morrison a découvert le poète « aux semelles de vent ».

Avec lui, nous suivons les chemins de révolte, d’absolu et de liberté de ces deux destins exceptionnels, de Charleville au Père-Lachaise, en passant par Harar et Los Angeles.

Wallace Fowlie (1908-1998) était professeur de littérature française à l’université de Duke, en Caroline du Nord. Il est l’auteur et le traducteur d’une trentaine de livres dont Rimbaud : A Critical Study et Rimbaud and Jim Morrison : The Rebel as Poet, dont il est ici question.

Paru le 1er septembre 2007

Éditeur : Hors Commerce

Genre de la parution : Biographie

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.