Rime de Guido Cavalcanti

Rime de Guido Cavalcanti

Oeuvre décisive du Duecento italien, la poésie de Cavalcanti est assurément, sur le plan littéraire, ce que Baudelaire appelle un "phare" dans le poème qu’il consacre aux peintres et sculpteurs majeurs de l’histoire de l’art. Elle est en effet le réceptacle d’une tradition courtoise et, plus largement, le résultat d’un croisement de courants philosophiques et poétiques au sein desquels elle fait entendre une voix tout à fait singulière, flamboyante, neuve, qui a initié pour plusieurs siècles toute la lyrique occidentale.

Aîné de Dante et "premier de ses amis", premier à l’avoir accueilli, alors que celui-ci n’avait que dix-huit ans, dans le cercle exigeant des poètes d’une avant-garde qui allait porter - sous la plume de Dante - le nom de dolce stil novo, Guido Cavalcanti est un poète dont la virtuosité est inséparable d’une charge émotionnelle intense.

Paru le 1er février 2013

Éditeur : Vagabonde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.