Robinson dans les villes

Auteur : Laurent Grison

Robinson dans les villes

Le fils, Nathan R. Grison, est photographe, le père, Laurent Grison, est poète. Ils sont amoureux des villes dont ils tracent, noir et blanc de l’image, noir sur blanc des mots, les mystères, les secrets et tous ces signes, ombres, courbes, éclats furtifs qui révèlent leur humanité. Robinson dans les villes est une quête duelle, un « livre-ville » dont les corps urbains brouillent les pistes, se répondent à distance, entre chimère et fiction, réel minuscule et mémoire en béton. Les villes bruissent et se livrent par bribes, elles sont la matière dense d’un unique voyage intérieur, pages tournées sans hâte vers leur destin commun. En leur sein s’engage un dialogue sensible entre le photographe et le poète.
Robinson dans les villes d’Aveiro, Belgrade, Cambridge, Chicago, Copenhague, Cormontreuil, Figueira da Foz, Gagra, Humlebæk, Istanbul, Kazan, Kiev, Lisbonne, Listvyanka, Montpellier, Moscou, Oslo, Port Baïkal, Saint-Pétersbourg, Serguiev Possad, Souzdal, Toronto, Venise, Vienne, Vladimir…

Paru le 1er novembre 2013

Éditeur : Atelier Baie

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Sed satis est jam posse mori. Lucain

Naître, et ne pas savoir que l’enfance éphémère,
Ruisseau de lait qui fuit sans une goutte amère,
Est l’âge du bonheur, et le plus beau moment
Que l’homme, ombre qui passe, ait sous le firmament !

Victor Hugo, 1802-1885, « Sed satis est jam posse mori. Lucain », Les feuilles d’automne, 1831.