Robinson dans les villes

Auteur : Laurent Grison

Robinson dans les villes

Le fils, Nathan R. Grison, est photographe, le père, Laurent Grison, est poète. Ils sont amoureux des villes dont ils tracent, noir et blanc de l’image, noir sur blanc des mots, les mystères, les secrets et tous ces signes, ombres, courbes, éclats furtifs qui révèlent leur humanité. Robinson dans les villes est une quête duelle, un « livre-ville » dont les corps urbains brouillent les pistes, se répondent à distance, entre chimère et fiction, réel minuscule et mémoire en béton. Les villes bruissent et se livrent par bribes, elles sont la matière dense d’un unique voyage intérieur, pages tournées sans hâte vers leur destin commun. En leur sein s’engage un dialogue sensible entre le photographe et le poète.
Robinson dans les villes d’Aveiro, Belgrade, Cambridge, Chicago, Copenhague, Cormontreuil, Figueira da Foz, Gagra, Humlebæk, Istanbul, Kazan, Kiev, Lisbonne, Listvyanka, Montpellier, Moscou, Oslo, Port Baïkal, Saint-Pétersbourg, Serguiev Possad, Souzdal, Toronto, Venise, Vienne, Vladimir…

Paru le 1er novembre 2013

Éditeur : Atelier Baie

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Guennadi Aïgui

« Un peu »

bonheur ? – « Un peu »
béatitude – « Un peu » :

ô murmure : comme vent – du soleil :

de pain – un peu… et de lumière du jour… –

et du petit bruit des hommes
comme d’une nourriture – pour la Mort prête… –

que nous la rencontrions paisiblement
comme si nous étions tous toujours sur tout seuil –

en fraternelle souffrance… –

ô notre liberté !… – lueur d’âme :

simple :

« Un peu »
1975

Aïgui, « Un peu », Festivités d’hiver, traduit du russe par Léon Robel, Les Éditeurs français réunis, 1978.