Saint-Claude

Coordonnées :
Adresse : 13 bis bd de la République
CS 60013
39206 Saint Claude

Contact : Monsieur Francis Lahaut
Téléphone : 03 84 41 42 43
Email : contact@hautjurasaintclaude.fr
Site internet

Saint-Claude et sa communauté de communes Haut-Jura Saint-Claude ont le label « Ville et villages en Poésie » avec l’aide de Saute-frontière Maison de la Poésie transjurassienne et des services de la médiathèque communautaire. Saute-frontière contribue à une meilleure connaissance des Montagnes du Jura et de leurs habitants en faisant rayonner la poésie sur l’ensemble du territoire et au-delà : affirmer le niveau local, régional et transfrontalier pour que celui-ci joue pleinement son rôle d’un espace de solidarité, d’expérimentation, d’innovation, d’échange et d’ouverture à travers une résidence d’’auteur de 5 mois, des pratiques d’écriture et de lecture à voix haute régulières tout au long de l’année, des lectures et rencontres avec des auteurs au moment du Printemps des poètes, l’événement franco-suisse des Pérégrinations poétiques en automne et les « poètes n’hibernent pas » en hiver.

Lutter contre l’absentéisme, le décrochage, c’est donner la possibilité à tous les âges de la vie et avec des personnes issues de la diversité culturelle de se raccrocher à la langue, aux langues. Celle des artistes, des poètes est de celle qui produit la résilience dont nous avons besoin pour mener à bien nos choix et inventer notre avenir dans un contexte où l’espoir est enlevé bien trop souvent .

L’engagement collectif des 28 communes (soit 27 000 habitants) à se projeter sur le label « Villes et villages en poésie » proposé par le Printemps des poètes est une victoire contre le pessimisme et le poids des difficultés économiques qu’accompagnent nos collectivités. Il est indispensable pour les territoires ruraux et isolés de se savoir partie prenante d’événements nationaux, d’être accompagner par un centre ressource de qualité, de côtoyer des artistes et des professionnels qui connaissent les sujets, savent les faire partager et rayonner.

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.