Sans respirer

Laurence Lépine

Sans respirer

Dans les jupons des filles se cousent l’attente et le désir. Points tendus, poings serrés, Laurence Lépine, entre désespoir et sublimation, attise la relation amoureuse. Elle l’écrit, elle lui écrit, à en perdre le souffle sans savoir, sans présumer, se livrant et nous livrant à la forge incandescente de la passion.

Paru le 1er décembre 2022

Éditeur : Aux Cailloux des Chemins

Poème
de l’instant

Eugenio de Andrade

« Le pays dont je te parle est le mien… »

Le pays dont je te parle est le mien,
je n’en ai pas d’autres où allumer le feu
et cueillir avec toi le pourpre des matins.

Matière solaire
Traduit du portugais par Maria Antónia Câmara Manuel,
Michel Chandeigne et Patrick Quillier
Éditions de la Différence