Seconde innocence

Christophe Langlois

Seconde innocence

Notre monde parfois paraît irrespirable et nous craignons pour nos enfants et ceux qui viendront après nous. C’est à partir et autour de ce constat que l’auteur a composé les poèmes de ce recueil. Quel que soit le point de vue où il se place – passé, présent, soi, l’autre, Dieu, l’Allemagne de son enfance, la ville, la campagne, etc. –, le poète retrouve toujours un même sentiment, léger, mais persistant, d’incomplétude du monde. Quelque chose « manque » qui empêche la révélation, l’évidence des relations aux êtres et aux choses.
Empreints de beaucoup de délicatesse, ces poèmes exercent un charme contagieux qui nous entraîne vers cette « seconde innocence, méritée, reconquise consciente » annoncée par le poète Milosz, où, merveille, nous avons le sentiment de respirer à nouveau, pleinement.

Texte de l’éditeur.

Paru le 14 mars 2019

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.