Séisme de Gabriel Garran

Séisme de Gabriel Garran

"En ce séisme
Dont j’étais le fils diaphane
L’écartelé l’incolore le désincarné

Pour survivre
Et parce qu’il faut bien
Qu’une aurore émerge de toute nuit

J’ai donné ma plaie
Aux charniers de l’Enfer
M’intitulant gardien d’une flammèche

Pour qu’après nous
En leur souffrance de soif
Certains viennent s’y désaltérer"

Paru le 1er octobre 2012

Éditeur : Archimbaud

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

« Fabulation »

« Cela » : qui « ne dit ni ne cache », mais dispense des signes, des signaux, des appels. Et nous met en mouvement d’écriture.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.