Serge Airoldi

Serge Airoldi est écrivain. Il vit et travaille à Dax.

Après des études de lettres (hypokhâgne), de sciences politiques, d’histoire et de droit (faculté de droit de Toulouse), il intègre l’Ecole de Journalisme de Bordeaux où il rédige son mémoire de fin d’études sous la direction de l’écrivain-scénariste Pierre Christin.

Il devient journaliste dès 1991 au sein des rédactions de M6 à Bordeaux, de France Culture à la Maison de la Radio, à Paris et du journal Le Monde, à l’agence de Lyon.

Il rejoint le quotidien Sud Ouest (Bordeaux), de 1992 à 2008, et obtient en 1998, le premier Prix de la Fondation Alexandre-Varenne dont le jury était présidé cette année-là par Franz-Olivier Giesbert.

En 2002 et 2003, il est reporter à la rédaction de Sud Ouest Dimanche à Bordeaux. De 2003 à 2007, il dirige l’agence du quotidien à Dax. De 2007 à 2008, il dirige les rédactions du journal au Pays basque.

Depuis 2008, il est directeur artistique des Rencontres à Lire, le salon du livre de la ville de Dax et depuis 2014, outre cette fonction, il est engagé pour le développement du Livre et de la Lecture publique au sein de la collectivité.

Il collabore à la revue Actualités Nouvelle-Aquitaine de Poitiers. Depuis le premier numéro paru en 2005, il écrit aussi pour la revue littéraire Fario, à Paris dont il est membre du comité de rédaction depuis 2013.

Il participe et a collaboré à plusieurs autres revues, comme auteur ou chroniqueur littéraire : Phœnix, Confluences Méditerranée, Europe, Le Matricule des Anges, Le Festin, Catastrophes.

Il a contribué à plusieurs ouvrages collectifs et à des livres d’artistes. Notamment en 2016, Oublier qu’on peint, paru aux Éditions Gourcuff Gradenigo, à propos de l’œuvre du peintre-sculpteur Lydie Arickx, à l’occasion de son exposition à la Conciergerie de Paris.

Passionné par ces deux univers , il a publié des livres sur le cirque (Costumes de Cirque, Le Rouergue, 2011) et le flamenco (Arte Flamenco, Gaïa, 2008).

Il a créé, en 2017, et dirige la collection Pour dire une photographie aux éditions Les Petites Allées, de Rochefort.

Le 30 novembre 2017, il a reçu sous la Coupole, le Prix Henri de Régnier que décerne l’Académie Française, pour Rose Hanoï, publié en janvier 2017 aux éditions Arléa.

Bibliographie

  • Du feu que nous sommes, anthologie, Éditions Abordo, 2019.
  • Micmac Mécanic, Éditions L’Attente, 2019.
  • L.P.P, avec des dessins de Lydie Arickx, Éditions Fario, 2018.
  • La petite fille au lapin, avec une photographie de Jean Dieuzaide, Éditions Les Petites Allées, 2018.
  • Voici l’Espèce, publication dans la revue en ligne Catastrophes, octobre 2017-février 2018. (ce texte est paru dans un ouvrage collectif en décembre 2018, publié aux Éditions Le Corridor Bleu)
  • à la brunante, Éditions La Tête à l’Envers, 2017.
  • Rose Hanoï, Éditions Arléa, 2017. (Prix Henri de Régnier de l’Académie française)
  • Ces Landes, Éditions Le Festin, 2015.
  • Nous cheminons de la forge aux chevaux des nuits, de la marisma, le livre-cosmos à la mine éteinte, Éditions Les Petites Allées, 2014.
  • Partir avec le zèbre, Éditions L’Arbre à Parole, 2014.
  • Ma route est d’un pays où vivre me déchire, Éditions Fario, 2014
  • Adour, histoire fleuve, Éditions Le Festin, 2013. (Troisième édition, juin 2017, collection L’Eveilleur, préface de Jean-Paul Kauffmann)
  • Les Roses de Samode, Éditions Cheyne, 2011.
  • Comme l’eau, le miroir changeant, Éditions Fario, 2010.
  • Le Veilleur de Matera, Éditions La Fosse aux Ours, 2006.
  • Les Chevaux, La Fosse aux Ours, 2004.

Dernières parutions