Serge Brindeau

(1925-1997)
Né en 1925 au Mans. Il a vécu à Paris, à Soissons et au Raincy. Il partagea sa vie entre son métier de professeur de philosophie et la poésie. Il participa activement à la critique littéraire en collaborant à des revues dont Poésie I et en publiant l’ouvrage de référence La poésie contemporaine de langue française depuis 1945, édité aux éditions Saint-Germain-des-Prés en 1973.
Robert Sabatier salue l’ouvrage et la poésie de Serge Brindeau en ces termes : "Le poème est concret et allusif. Il oblige à contempler ce que le spectateur aux aguets a lui-même ressenti, métamorphosé au gré de sa réflexion morale ou philosophique ».

Extrait

La voile
Est un soleil
Nervures
Élytres déployés
Les bras du peuplier
S’élèvent vers l’enclave
Au bout du monde
Un homme dit je t’aime
À l’aube qu’il étreint

extrait de "C’était hier et c’est demain", éd. seghers, 2004

Bibliographie

Poésie

  • Empreintes d’un Parcours, Les Amis de la Poésie, 1997
  • Le Toit résiste, L’Harmattan, 1995
  • Rivière de tout bois : poésie 1953-1985, Ed. St-Germain-des-Prés, 1985
  • Quand nous parlons à peine, Éditions des Prouvaires, 1979
  • Une pierre traversée par le gouffre, précédé de Un arbre pour chacun, Ed. St-Germain-des-Prés, 1974
  • Où va le jour, Chambelland, 1968
  • Poèmes pour quelque temps, Millas-Martin, 1968
  • Soleils en biais, Dijon, Guy Chambelland, 1962
  • L’Ordre des Mots, Millas Martin, 1954
  • Mentions marginales, Les Hommes sans épaules, 1954

    Anthologie

  • La Poésie contemporaine de langue française depuis 1945, éditions Saint-Germain-des-Prés, 1973