Si Jeanne avait pu écrire de Beata Saboova

Si Jeanne avait pu écrire de Beata Saboova

"Petite, je rêvais de vagabonder toute seule à travers l’Europe, de prendre un train un jour et de partir très loin, pour très longtemps sinon pour toujours. J’avais ce qu’on appelle en Slovaquie Les chaussures errantes".

Paru le 1er avril 2009

Éditeur : Corps puce

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alphonse de Lamartine

Méditations poétiques

Des rapides printemps respire au moins les fleurs.

Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques.