Si j’avais une girafe

de Shel Silverstein

Si j'avais une girafe

Tendre, hilarant, poétique, cet album universel décrit tout ce qu’un petit garçon à l’imagination débordante pourrait faire si il avait une girafe… Publié pour la première fois aux Etats-Unis en 1964, cet album « nonsense » du célèbre Shel Silverstein s’appuie sur le principe d’accumulation.

Si j’avais une girafe
et si je l’étirais
j’aurais une girafe et demie
et si elle se coiffait
d’un chapeau et d’un rat
j’aurais une girafe et demie
coiffée d’un chapeau rat
et si je l’habillais
d’un fort joli costume
j’aurais une girafe et demie
coiffée d’un chapeau rat
dans un complet veston

Shel Silverstein (1930-1999)
Réalisateur, producteur, scénariste, poète, compositeur, Shel Silverstein était aussi et surtout auteur de livres pour enfants. Ses albums et recueils de textes illustrés, chefs d’œuvre de la littérature jeunesse, ont été traduits dans plus de 30 pays, et se sont vendus à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde

Paru le 30 mars 2016

Éditeur : Grasset Jeunesse

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.