Si j’avais une girafe

de Shel Silverstein

Si j'avais une girafe

Tendre, hilarant, poétique, cet album universel décrit tout ce qu’un petit garçon à l’imagination débordante pourrait faire si il avait une girafe… Publié pour la première fois aux Etats-Unis en 1964, cet album « nonsense » du célèbre Shel Silverstein s’appuie sur le principe d’accumulation.

Si j’avais une girafe
et si je l’étirais
j’aurais une girafe et demie
et si elle se coiffait
d’un chapeau et d’un rat
j’aurais une girafe et demie
coiffée d’un chapeau rat
et si je l’habillais
d’un fort joli costume
j’aurais une girafe et demie
coiffée d’un chapeau rat
dans un complet veston

Shel Silverstein (1930-1999)
Réalisateur, producteur, scénariste, poète, compositeur, Shel Silverstein était aussi et surtout auteur de livres pour enfants. Ses albums et recueils de textes illustrés, chefs d’œuvre de la littérature jeunesse, ont été traduits dans plus de 30 pays, et se sont vendus à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde

Paru le 30 mars 2016

Éditeur : Grasset Jeunesse

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.