Si j’avais une girafe

de Shel Silverstein

Si j'avais une girafe

Tendre, hilarant, poétique, cet album universel décrit tout ce qu’un petit garçon à l’imagination débordante pourrait faire si il avait une girafe… Publié pour la première fois aux Etats-Unis en 1964, cet album « nonsense » du célèbre Shel Silverstein s’appuie sur le principe d’accumulation.

Si j’avais une girafe
et si je l’étirais
j’aurais une girafe et demie
et si elle se coiffait
d’un chapeau et d’un rat
j’aurais une girafe et demie
coiffée d’un chapeau rat
et si je l’habillais
d’un fort joli costume
j’aurais une girafe et demie
coiffée d’un chapeau rat
dans un complet veston

Shel Silverstein (1930-1999)
Réalisateur, producteur, scénariste, poète, compositeur, Shel Silverstein était aussi et surtout auteur de livres pour enfants. Ses albums et recueils de textes illustrés, chefs d’œuvre de la littérature jeunesse, ont été traduits dans plus de 30 pays, et se sont vendus à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde

Paru le 30 mars 2016

Éditeur : Grasset Jeunesse

Poème
de l’instant

Stèles

La cime haute a défié ton poids. Même si tu ne peux l’atteindre, que le dépit ne t’émeuve : Ne l’as-tu point pesée de ton regard ?
La route souple s’étale sous ta marche. Même si tu n’en comptes point les pas, les ponts, les tours, les étapes, - tu la piétines de ton envie.
La fille pure attire ton amour. Même si tu ne l’as jamais vue nue, sans voix, sans défense, - contemple-la de ton désir .

*

Dresse donc ceci au Désir-Imaginant ; qui, malgré toutes, t’a livré la montagne, plus haut que toi, la route plus loin que toi,
Et couché, qu’elle veuille ou non la fille pure sous ta bouche.

Victor Segalen, Stèles, « Stèle au désir », 1912.