Si tu parles, Marianne

Auteur : Bruno Doucey

<i>Si tu parles, Marianne</i>

Comme une longue lettre d’amour pour que la mémoire de Marianne Cohn ne s’éteigne jamais, Bruno Doucey s’adresse à elle et revient sur son histoire trop brève.

"Je trahirai demain, pas aujourd’hui,
Demain.
Il me faut la nuit pour me résoudre,
Il ne me faut pas moins d’une nuit
Pour renier, pour abjurer, pour trahir.

Pour renier mes amis,
Pour abjurer le pain et le vin,
Pour trahir la vie,
Pour mourir".

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : Elytis

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Tchernobyl, récits

J’ai ramassé, dans les environs du réacteur, une pierre que j’ai longtemps eue posée sur la bibliothèque, je la regardais, parfois aussi je la prenais dans mes mains. Un ami qui passait chez moi et a appris d’où elle venait l’a jetée par la fenêtre.

Ingrid Storholmen, Tchernobyl, récits,Traduit du norvégien par Aude Pasquier, Éditions LansKine, 2019.