Solitude Europe

de Sébastien Févry

Solitude Europe

Prix Apollinaire Découverte 2019.

Couche par couche
Fatigue après fatigue
Ils me pèleront jusqu’à l’os
Et quand tout sera terminé
Il ne me restera qu’à traîner les pieds
Sous les lueurs dorées
Du centre commercial.

Paru le 17 décembre 2018

Éditeur : Cheyne

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.