Sous l’écorce du jour

Sous l'écorce du jour

Né à Béziers en 1963, Léon Bralda vit depuis trente ans à Clermont-Ferrand. Agrégé d’Arts Plastiques et Docteur en Esthétique et Sciences de l’Art, il est enseignant à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education, à Clermont-Ferrand.

Ce que le temps porte en lui, ce n’est au fond qu’un peu de jour qui fait Naissance et par lequel nos yeux résistent à l’effroi de l’oubli et à l’indifférence des années.

C’est ainsi qu’à la première page du recueil, le fils s’adresse à sa mère défunte. Léon Bralda nous livre ici un texte intime, d’une évidente tristesse mais plein aussi de cette voix qui porte aux confins des jeunes années, en cette terre du sud qui l’aura vu grandir.

Sans doute y a-t’il dans les sables du monde le destin permanent du fleuve qui s’écoule ? Sans doute le ciel y refait le voyage ?

Rumeurs que soulève la ville au loin, rivages incertains que recompose enfin le murmure du jour passant.

Paru le 10 janvier 2022

Éditeur : Editions Alcyone

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

« Fabulation »

« Cela » : cet inconnu sis au plus intime de soi comme une abeille lovée dans l’ombre pourpre des pétales d’une rose tout en plis et replis pour s’y nourrir de son odeur, de ses sucs, de sa chair, de sa tiédeur. De ses secrets.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.