Stances

22 octobre 2019 à 19:00 au 2 novembre 2019

Théâtre les Déchargeurs, 3 rue des Déchargeurs , Paris, 75001 , France

Les Déchargeurs

On l’oublie, mais la poésie a été aussi « d’actualité ». Composé comme un quotidien, Stances a ses rubriques : faits divers, écologie, politique, art ou science, regroupant chacune un texte poétique et une chanson. La poésie est souvent réduite au territoire de l’intime ou à une forme incantatoire souvent obscure, celle de Jean Rouaud veut rendre le monde plus « voyant ». Il invite à se souvenir, à résister, à honorer cette langue française nourrie par des siècles d’écriture, de chanson, de poésie et qui est, à sa manière, une arme chargée de futur.

Adresse de l'évènement

3 rue des Déchargeurs

Paris

75001

France

L'organisateur

Les Déchargeurs

Réservations et informations au : 01 42 36 00 50 (à partir de 17h30 du lundi au samedi)

http://www.lesdechargeurs.fr/

Invité(s) / Poète(s)

Texte Jean Rouaud Mise en scène Pascal Reverte Comédien(s) Jean Rouaud Musique Jean Rouaud Décors Jane Joyet

Formalités

Payant / Réservation

Les Déchargeurs

6 avril 2020

LYDIE DATTAS : LE LIVRE DES ANGES, LA NUIT SPIRITUELLE ET CARNET D’UNE ALLUMEUSE

Dans ses oeuvres, Lydie Dattas creuse le féminin jusqu’à faire émerger une vision révolutionnaire de la femme. Véritable nuit spirituelle et cri de révolte contre l’enfermement de la chair, cette (...)

14 avril 2020

MAÎTRES ANCIENS

Depuis plus de trente-six ans, Reger, musicologue de renom, fréquente le Musée d’art ancien de Vienne. Un matin sur deux, il s’assied sur la banquette pour contempler L’Homme à la barbe blanche de (...)

4 mai 2020

ANDRÉ VELTER : LA VIE EN DANSANT, AU CABARET DE L’ÉPHÉMÈRE ET AVEC UN PEU PLUS DE CIEL

Échapper à toutes les ankyloses, se donner à cet absolu qu’est l’élan vertical et sans fin de la vie, cette danse sur l’abîme, telle est la poétique d’André Velter, immédiatement reconnaissable entre (...)

8 juin 2020

CHARLES JULIET : POUR PLUS DE LUMIÈRE

La poésie de Charles Juliet, faite de tâtonnements, de silences, cherchant toujours « plus de lumière », témoigne d’une quête éperdue de vérité, au plus près du mot juste. L’urgence qu’il y a à dire – pour (...)