Sur ma table

de Marilyse Leroux

Sur ma table

Illustrations de Consuelo de Mont Marin.

On pourrait la croire bien banale, la table de Marilyse, avec ses quatre pattes et son plateau de bois. Détrompez-vous, c’est une table extraordinaire, dotée de multiples pouvoirs… Tantôt planisphère, elle vous transporte en un clin d’oeil à l’autre bout du monde en train d’épousseter le Mont-Fuji  !… Tantôt machine à remonter le temps, on la caresse de chaque doigt de la main et elle nous propulse jusqu’à l’arbre dans lequel on l’a taillée. Parfois, une végétation sous-marine s’y installe ou des oiseaux s’y posent, c’est magique !… La chatte dort, tranquille, et la journée ronronne au ralenti

Au travers des courts poèmes de Marilyse Leroux, le pouvoir des mots joue le premier rôle : il nous entraîne pour de fabuleux voyages qui décoiffent le réel et repeignent le monde. D’autant plus que les dessins de Consuelo de Mont Marin participent allègrement à cette fête : ils sont à la fois vifs, colorés, malicieux et complices…
Jean-Claude Touzeil

Mystère

Les lunettes sur la table
regardent quelque chose
que je ne vois pas
j’aimerais bien savoir quoi.

Paru le 1er avril 2019

Éditeur : Donner à voir

Poème
de l’instant

Avis

Voyageurs du soir qui suivez la rumeur
Des vagues et l’étoile bleue des baies,
Gardez-vous de trop songer à vos songes
Et d’héberger pour longtemps les chagrins
Qui saccagèrent votre vie passée.
Il est au bout de la nuit une terre tout ensemble
Proche et lointaine que le jour naissant
Exalte d’hirondelles et de senteurs de goyave.
Un pays à portée de cœur et de sourire
Où le désir de vivre et le bonheur d’aimer
Brûlent du même vert ardent que les filaos.
Craignez de le traverser à votre insu :
Les saisons sur vos talons brouillent le paysage ;
Mais chaque pas est la chance d’un rêve.

Fatho Amoy, « Avis », Chaque aurore est une chance, Éditions CEDA, 1980.