Sur un poème de Thierry Metz

Auteur : Cédric Le Penven

<i>Sur un poème de Thierry Metz</i>

Encre de Gilles Badaire

"Manœuvre
homme qui va revenir
toucher ta nuque
sentir dessous le dormeur qui danse
c’est retrouver le dolmen
chambre des pourquoi
moraine oubliée de ton passage
manœuvre
pendant que nous discutions ici - sans peinte -
querelle d’élagueurs
toi tu as placé douze aimants
autour de la table"
Thierry Metz (Dolmen)

"manœuvre"
 !je tourne autour de ton nom
comme le chien qui s’apprête à mordre
je le déchire
il reste la main l’oeuvre
écartelée dans un spasme
un effort comme musculaire
près du livre à construire
à sceller

Manœuvre
mortier gravas et bris de cœur
jonchent l’aire de ton souffle"
Cédric le Penven

Paru le 1er janvier 2014

Éditeur : Jacques Brémond

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.