L’Humanité - Muriel Steinmetz

Esther Tellermann : « Une poésie d’extrême pudeur »

« Elle a choisi d’écrire avec son temps, en vers courts, et se défie du lyrisme propre au XIXe siècle. Elle a enseigné en lycée et en collège, avant de pratiquer la psychanalyse, qui a encore aiguisé son regard sur le monde. »

Découvrir l’article

Poème
de l’instant

Fereydoun Faryad

Ciel sans passeport

Exil amer.
Aucune lettre, nulle visite.
Sauf un moineau
Qui s’est posé sur la fenêtre
Avec en son bec
Un vers de Sappho.

Fereydoun Faryad, Traduction de Jacques Lacarrière, Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.