Tarabuste

Editions de poésie

Ouverture - Présence au monde - Contemporanéïté

Poésie étrangère
Poésie contemporaine
Poésie pour la jeunesse
Livres d’artistes
Revue de poésie

Type de livres  :
broché, illustré, avec gravure…

Mode de diffusion
Auto-diffusion

Année de création : 1986

Nombre de parutions par an : 20

Tirage moyen  : 1000 ex

Auteurs phares  : Louis Calaferte, James Sacré, Antoine Emaz, Jamel-Eddine Bencheikh…

Accepte de recevoir des manuscrits

Editeur  : Djamel Meskache
Tél : 02 54 47 66 60

Contact

rue du Fort

36170

St Benoit du Sault

Limite

5 mars 2019

Limite

Recueil de poèmes libres abordant notamment les thèmes du temps qui passe, de la douleur et de la solitude.

La Papesse

6 juin 2018

La Papesse

Trois entraînements à la lumière

1er juin 2016

Trois entraînements à la lumière

Deux textes poétiques et un monologue évoquant les thèmes de la parole et de l’écriture.

<i>Nuit de peu</i>

1er mars 2016

Nuit de peu

Recueil en quatre parties rassemblant des poèmes ou de courts textes en prose.

Infini Terminus de Maxime Lavisky

1er mars 2016

Infini Terminus de Maxime Lavisky

Le chasseur de mots sait où le lièvre gîte, mais l’a-t-il jamais vu ? Et quelle enfance est tue (tuée ?) avec le mot "lièvre" qui remplace l’animal ? Elle n’en finit pourtant pas de disparaître et de persister dans une vie d’adulte qui désespère de n’être jamais plus cette enfance. Dans la vie du poème ? "La mobilité des mots" (rythme et "souffle qui continue" même avec ses "silences blancs") "va son chemin".
Les poèmes de Maxime Lavisky sont sans illusion : il n’y aura pas de lendemain qui chante, mais (…)

Bataille

1er juillet 2015

Bataille

Des poèmes sur les guerres des siècles passés et sur la violence des combats.

Le vide et le reste de Sandrine Cnudde

1er juin 2015

Le vide et le reste de Sandrine Cnudde

Je ne marche pas seule
la solitude me marche
la solitude incruste
ses agrafes de peine
suture un sillage
comme union
atomisée d’oubli
ma Pléiade lacère
la nuit retroussée
sortie du ventre chaud
que faire d’autre

Tu pars, je vacille

1er mars 2015

Tu pars, je vacille

Recueil de poèmes en vers et en prose, dans lesquels l’auteur s’adresse à un être à la fois présent et absent.

<i>Deux ou trois mots repiqués là</i>

1er juin 2014

Deux ou trois mots repiqués là

Le liseron, si on n’y prend garde, recouvre le jardin à l’infini de ses pavillons de phonographe blanc ou rose pâle. On a beau couper ou arracher (par petits bouts) les racines, il repousse sans se lasser. Et on remet ça, lui et moi chacun de son côté, tous les huit jours, il pousse je coupe. À jamais complémentaires et indissociables, comme Sisyphe et son rocher. Sauf que le jardinier est un sisyphe qui trouve l’éternité particulièrement chiante.
Le liseron encore, avec le poète Raymond Queneau : « (…)

Quarantaine

1er juin 2014

Quarantaine

Quarantaine est un volume de poésie qui donne une perspective sur la quarantaine et se situe dans la prolongation de Västerås (Le Cormier, 2012). Or, alors que Västerås dressait le bilan des abîmes plats d’une désémancipation généralisée par le biais de Tarkovsky et de Reverdy, Quarantaine focalise sur l’amitié et l’amour. Le livre se tisse autour de deux chapitres, Du Pays Noyé de Saeftinghe (2005) et Tribunal Miniature. Épée (2004-2007). Du Pays Noyé de Saeftinghe suit les méandres d’une amitié (…)

Poème
de l’instant

La panthère des neiges

L’affût commande de tenir son âme en haleine. L’exercice m’avait révélé un secret : on gagne toujours à augmenter les réglages de sa propre fréquence de réception. Jamais je n’avais vécu dans une vibration des sens aussi aiguisée que pendant ces semaines tibétaines. Une fois chez moi, je continuerais à regarder le monde de toutes mes forces, à en scruter les zones d’ombre. Peu importait qu’il n’y eût pas de panthère à l’ordre du jour. Se tenir à l’affût est une ligne de conduite. Ainsi la vie ne passe-t-elle pas l’air de rien. On peut tenir l’affût sous le tilleul en bas de chez soi, devant les nuages du ciel et même à la table de ses amis. Dans ce monde il survient plus de choses qu’on ne le croit.

Sylvain Tesson, La panthère des neiges, Éditions Gallimard, 2019.