Terre énergumène

et autres poèmes

Auteur : Marie-Claire Bancquart

Terre énergumène

Le présent volume donne à lire l’essentiel du parcours poétique de Marie-Claire Bancquart. Angoisse, mort, bonheurs de rien ou bonheurs extrêmes, saisis dans l’immédiat et le proche, sa poésie, sans dieu ni mystique, au plus près du corps et des choses concrètes, ordinaires, s’efforce, dans une langue tendue et sans lyrisme ni idéalisme, de lire le « braille du vivant ». « Plus les choses sont simples, plus elles sont mystérieuses », dit-elle et les mots du poète lisant le banal sont approche du monde, leur lumière par bonheur parfois en éclaire l’énigme.

Texte de l’éditeur.

Paru le 31 janvier 2019

Éditeur : Gallimard

Poème
de l’instant

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. Or, nous devons pour cela, assumer nous-mêmes la liberté du mouvement, le retrait qui ne soit pas repli, la force diagonale, la faculté de faire apparaître des parcelles d’humanité, le désir indestructible. Nous devons donc nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensée à transmettre. Dire oui dans la nuit traversée de lueurs, et ne pas se contenter de décrire le non de la lumière qui nous aveugle.

Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Éditions de Minuit, 2009.