Tête en bas

Auteur : Étienne Faure

Tête en bas

Dans ce recueil de poèmes, l’auteur entend revisiter entre tragique et dérision le passé des vies « ordinaires », celle de ses proches en particulier. Remontant l’arbre généalogique, il interroge le monde des « choses », statues, peintures, photos, objets du quotidien aussi bien que les appartements et les histoires d’amour qui s’y sont déroulées. Ses poèmes sont pour la plupart faits d’une seule longue phrase découpée en vers que l’auteur distribue avec un art consommé de justesse et d’ironie. On dirait un album de photos en noir et blanc commenté par un peintre fauviste. La voix doucement moqueuse et mélancolique du poète rend sensible cette réalité indicible : le vertige du temps qui passe.

Texte de l’éditeur.

Paru le 24 mai 2018

Éditeur : Gallimard

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.